pic 24

« Projet Jetson » : une expérience pour prédire les mouvements des personnes déplacées en Somalie à l’aide de l’apprentissage automatique

Key information
Country/ies
Region/s
Data sources

Données administratives 

Icon/Admin Created with Sketch.

IA et apprentissage automatique

Fill 58 Created with Sketch.

Other

Icon/Others Created with Sketch.

Données satellitaire

Icon/Satellite Created with Sketch.

Résumé

Jetson est un projet expérimental lancé en 2017 par le service Innovation du HCR afin de mieux comprendre comment les données peuvent être utilisées pour prédire les mouvements de personnes en Afrique subsaharienne, notamment dans la Corne de l’Afrique. Ce projet associe la science des données, les processus statistiques, les techniques de réflexion sur la conception et les méthodes de recherche qualitative. Il recherche activement de nouvelles sources de données, de nouveaux récits et de nouvelles collaborations afin de poursuivre son travail et de s’améliorer. 

Résultats

 Jetson s’est d’abord attaché à comprendre les catalyseurs qui poussent les gens à fuir leur foyer en Somalie. Des recherches approfondies sur le terrain ont permis de définir dix variables clés du déplacement forcé, telles que les prix du marché des produits de base, les précipitations et les conflits violents. Grâce à l’apprentissage automatique, ces variables éclairent un indice qui permet de prédire à court terme les flux migratoires sortant de Somalie. Pour remplir sa mission, Jetson travaille en collaboration avec des partenaires tels que l’Organisation météorologique mondiale, le Met Office au Royaume-Uni, le monde universitaire et d’autres institutions des Nations Unies comme l’initiative Global Pulse des Nations Unies. Dans l’ensemble, le projet Jetson fait preuve d’une utilisation novatrice de l’apprentissage automatique dans le contexte des mouvements migratoires forcés : il effectue des prévisions à court terme de façon plus efficace, à une fréquence plus élevée et à des coûts moindres que les calculs traditionnels. Le projet pourrait éventuellement être reproduit dans d’autres contextes qui sont actuellement des régions où les flux de migration forcée sont fréquents. 

(Image: © Moons for Noun Project)

Last modified
20 Avril 2022