Données sur la migration en Amérique du Sud

Dans l’histoire des nations sud-américaines, trois grands schémas migratoires ont défini la migration dans la région : le premier correspond à l’immigration en provenance d’outre-mer ; le deuxième concerne la migration intrarégionale et le troisième fait référence à l’émigration des Sud-Américains vers les pays développés. 

Ces dernières années, des millions de Sud-Américains ont fait le choix de la migration intrarégionale. Plusieurs accords adoptés dans le cadre des processus d’intégration régionale ont contribué à renforcer la migration intrarégionale et à permettre aux migrants d’accéder aux droits sociaux.  

Plus récemment, la pandémie de COVID-19 a eu des incidences sur la migration et la mobilité humaine dans la région, les pays ayant restreint les mouvements internationaux, transfrontaliers et internes pour réduire la propagation et les incidences de la pandémie. Afin d’offrir aux non-nationaux (et, par essence, à l’ensemble de la population) une protection adéquate pendant la crise, certains pays d’Amérique du Sud ont procédé à des ajustements des mécanismes administratifs de façon à garantir la régularité du statut migratoire des non-nationaux et leur accès aux droits sociaux.    

En ce qui concerne les données sur les migrations, les principales sources de données nationales et régionales, telles que les offices nationaux de statistiques (INE en espagnol) et le Système d’observation permanente des migrations internationales pour les Amériques (SICREMI, comme on l'appelle en espagnol), collectent des données et analysent les tendances. Récemment, la plupart des pays de la région ont investi dans l'amélioration de la gestion des migrations, ce qui a jeté les bases pour obtenir de meilleures données sur les migrations. 

south-america-ig-en-v2

 

Dernière mise à jour le
12.15.2021